Réserve Marine

Les réserves marines de Méditérranée

Lorsque vous louez un bateau, il n’y pas seulement le plaisir de la navigation. Profiter de la mer c’est aussi apprécier la splendeur des fonds marins. En effet, sous la surface se cachent parfois des beautées insoupçonées. Mais encore faut-il savoir où plonger. Dans cet article, Nautal vous propose une sélection de spots de snorkeling classés comme réserves marines en Méditerranée.

 

La réserve nationale de Cerbère-Banyuls, en France – pour une plongée éducative

La réserve nationale de Cerbère-Banyuls

Crée en 1974, la réserve nationale de Cerbère-Banyuls  s’étire sur 6.5km de rivage entre l’île Grosse et le Cap Peyrefite, proche de Cerbère. D’une superficie totale de 650 hectares, elle offre notamment un sentier marin d’environ 500 mètres.
Pour cette randonnée marine, vous pouvez louer le matériel nécessaire et profiter à chaque bouée des commentaires diffusés par le tuba FM (5€ l’unité).

Pour ceux qui mettront pied à terre, des expositions en entrée libre et gratuite sont proposées les étés à Banyuls-sur-mer et Peyrefite.

 

Le jardin Marin du domaine du Rayol, en France – une plongée pour toute la famille

 

Situé dans la baie du Figuier, le domaine du Rayol propose la découverte de son Jardin marin. Cette activité est très accessible pour toute la famille. La seule condition: savoir nager. Vous y croiserez peut-être des nacres, girelles, étoiles de mer, serrans, labres, dorades, sars, loups, poulpes… entre autres.

La visite dure environ 2 heures et 45 minutes. Elle est d’un niveau très facile et peut se faire avec un accompagnateur afin de profiter d’informations complémentaires.

 

Bonifacio, le sentier sous-marin des îles Lavezzi – là où les poissons sont rois

Lavezzi - Corse

 

Espace protégé depuis 1982, le Parc marin International des îles Lavezzi est une véritable merveille. Vous pourrez vous jeter à l’eau depuis la plage de l’Achiarina. Ici, vous plongez en territoire conquis et ce sont les poissons qui viennent directement à la rencontre des visiteurs: sars, oblades, girelles, etc.

Lors de votre croisière dans les îles Lavezzi vous pourrez en profiter pour visiter l’herbier de posidonie. Au final, les plongeurs seront surpris par la diversité qu’offrent les fonds marins.

 

Cap Caccia, en Sardaigne – le spot spectaculaire

 

Le cap Caccia est est un grandiose  promontoire de calcaire situé dans à l’extrémité Nord Occidentale de la Sardaigne. La falaise de 170 mètres domine une eau claire est chaude qui saura satisfaire les amateurs de plongée libre. Attention cependant, il s’agit d’une zone protégée interdisant la pratique de la chasse sous marine.

 

En Corse du Sud, la baie de Campomoro – un paradis terrestre et aquatique

 

Surveillée par sa tour Génoise, la baie de Campomoro abrite une nature luxuriante; tant sur terre que dans l’eau. L’architecture rocheuse, façonnée par le vent est vraiment merveilleuse. A ceux qui se jetteront à l’eau; attention à ne pas approcher trop près des rochers, vous risqueriez de vous faire écraser par la force des vagues.

 

Les îles Medes, en Espagne – le spot isolé

 

Il vous faudra un bateau pour atteindre les îles Medas. Ces îles sont classées “réserve naturelle” depuis 1990, soit la première d’Espagne. Ses fonds, désormais protégés, abritent des espèces de grandes tailles qu’il vous sera facile d’approcher: méroux, barracudas, etc.
Dans cet environnement coloré, il semblerait que tous les poissons de la Méditerranée se soient donnés rendez-vous. Vous en prendrez plein les yeux, c’est garanti.

 

Ghar Lapsi, à Malte – une immense piscine naturelle

 

Ghar Lapsi tire son nom des pêcheurs locaux qui y ont construit un sanctuaire. Cette réserve marine est l’endroit idéal pour une plongée sûre (à l’abri des courants et de la houle) car elle forme une grande piscine naturelle. Très rocheuses, d’un bleu-turquoise magnifique, la plage est populaire parmi les pêcheurs mais moins parmi les touristes.

 

AIGUA XELIDA – la perle de la costa brava

 

Costa Brava signifit “côte sauvage” en Catalan. Certains endroits ont été ternis par le développement touristique. D’autres ont su préserver leur authenticité et font ainsi toujours honneur au nom. C’est le cas de la crique d’Aigua Xelida, réputée comme l’une des plus belles de la Costa Brava. C’est aussi un lieu parfait pour la plongée libre. L’environnement tranquille et les eaux transparentes rendent l’observation de la faune et la flore très agréable.

Le Cap Kamenjak, en Croatie – pour la chance d’apercevoir une espèce en danger

 

Le cap Kamenjak est un parc protégé situé à l’extême Sud de la péninsule istrienne. La côte qui s’étend sur près de 30km de côte. Les fonds marins sont réputés pour leurs richesse: poissons, coraux, grottes sous-marines, etc. Les amateurs ne seront pas déçus et les plus chanceux pourront peut être aperçevoir des phoques moine, une espèce en danger de disparition.

 

Coco Beach, Nice, France – un beau spot, facile d’accès

 

Coco beach a tout pour plaire, à commencer par son nom sympathique à la consonance tropicale.
Il s’agit d’une plage de rochers plutôt étroite et facile d’accès. Très sauvage, elle offre à ses visiteurs palmés de belles eaux claires abritant une flore et une faune facilement observables. Voici une plongée belle très facilement accessible.

 

Skiathos, Greece –  le spot (presque) inaccessible

 

Skiathos est une île grecque de la mer Égée: Ses 70 plages offrent autant de possibilités pour pratiquer la plongée libre. Au Nord de cette île se situe la plage de Lalaria. Surplomblée par d’impressionantes falaises, elle n’est accessible qu’en bateau. Il faudra donc naviguer jusqu’à là pour profiter des eaux cristallines et de son caratère sauvage.

 

Porquerolles, en France – l’incontournable

 

On ne la presente plus. Porquerolles se situe à environ 20 minutes de bateau de Hyères.
Les réglementations ont contribuées à la conservation et au développement de sa faune et de sa flore. Ses eaux transparentes et la richesse des fonds marins sont propices à la pratique de la plongée libre. À l’Ouest, le site de la Tourelle de la jaune abrite une épave qui repose entre 3 et 12 mètres de profondeur. Quelques coups de palmes suffisent pour arriver dans un autre univers peuplé de pouples, murènes, étoiles de mer, poissons de toutes tailles, etc.

 

Parc National de Brijuni, en Croatie – pour un retour dans le passé

 

Le parc national de Brijuni est un archipel situé au Sud de la côte istrienne. Ce spot de snorkeling est particulièrement prisé pour plusieurs raisons. Les îles possèdent une histoire très riche remontant à l’Antiquité romaine. Certains sites immergés sont visitables.

L’archipel est un parc national protégé depuis 1983, la pratique de la pêche y est très règlementée. Ce faisant, les eaux sont très poissoneuses et la flore foisonante. Équipé de votre masque et tuba, vous pourrez observer toutes sortes d’oursins, crustacés, éponges, poissons, etc. Il arrive même d’aperçevoir des dauphins dans les eaux de Brijuni.