Croatie

Naviguer en Croatie, la route des 1000 îles

La Croatie est une des destinations les moins connues, mais c’est en train de changer, heureusement. C’est grâce à son intégration à l’Union européenne en 2013 qu’elle a convaincu les touristes. Les premiers arrivés furent les allemands puis les italiens, les autrichiens et c’est aujourd’hui le tour des espagnols.

Chez Nautal nous voulons vous donner quelques conseils pour que vous soyez un des premiers privilégiés à connaître ce merveilleux paradis.

Comme le dit le slogan du pays « la Méditerrannée retrouvée », la Croatie est bien conservée. Elle est l’un des rares pays de la mer Adriatique à avoir gardé l’esprit mediterrannéen.

La Croatie est le paradis des amoureux de la mer, avec 1 244 îles et îlots, c’est un des lieux oú le contraste entre l’eau cristalline et la végétation verdoyante ne laisse personne indifférent. La meilleure solution est sans aucun doute de louer un bateau pour accéder aux îles et criques inhabitées, difficiles d’accés depuis la terre. De plus, il y a plusieurs types de bateaux à des prix abordables, des bateaux à moteur, en passant par les voiliers ou les catamarans, jusqu’aux yachts.

Photo-Croatia-Paklinski-Islands

Iles Palinski, Croatie

Cette destination ravira tout type de touristes, autant ceux qui cherchent la tranquilité absolue que ceux qui préfèrent les nuits endiablées.

La région de Zadar conviendra mieux à ceux qui veulent s’éloigner des lieux touristiques et s’immerger totalement dans les paysages de la Côte Dalmate. Alors que Split et Hvar ou encore Dubrovnik sont des régions plus connues et populaires.

Louer un bateau et naviguer en Croatie est toujours une bonne idée, peu importe la région choisie. On y trouve un typique climat Méditerranéen. En été la température moyenne est de 27 degrés alors qu’en hiver elle environne les 3 ou 4 degrés. C’est pour cela que nous vous conseillons de partir entre les mois d’avril et de septembre.

Comment y aller ?

La Croatie dispose de 9 aéroports. Choisissez celui le plus proche du port où se trouve votre bateau. Les principaux sont ceux de Zagreb, Split, Zadar et Dubrovnik. Tous ont un afflux important, surtout pendant les mois d’été. Plusieurs compagnies ont des vols réguliers en semaine, on trouve cependant plus d’offres depuis les grandes villes.

2000px-Aeropuertos_de_Croacia.svg_

 

Quelques informations à prendre en compte…

  • La pêche et la plongée sont fortement régulées; si vous êtes amateurs, renseignez-vous bien avant de partir.
  • Souvenez-vous que la monnaie officielle et la Kuna, nous vous recommandons de faire le change en arrivant à l’aéroport.
  • Quand vous louez un bateau vous devez payer un impôt appelé « Transit Log ». Il s’agit d’un permis de navigation qui prend en compte la longueur du bateau et ses passagers. Il varie entre 100€ et 160€.
  • Si vous pensez sortir manger, allez-y entre 20h et 21h car la plupart des restaurants ferment à 23h.
  • Nous vous recommandons d’être prévoyant et avoir avec vous un kit médical, la vente de médicaments sans ordonance est interdite.
  • Un conseil, si vous jetez l’ancre dans une crique et que vous voulez qu’un bateau pneumatique vous amène jusqu’à la plage, négociez le prix de l’aller et du retour dès le départ. Il est fréquent qu’ils proposent un prix aller peu chère et un prix retour excessivement élevé.

LA ROUTE DE DUBROVNIK A SPLIT A LA VOILE

Vous ne pouvez pas quitter la ville de Dubrovnik sans passer par sa muraille, classée au Patrimoine Culturel de l’UNESCO. C’est une des fortifications la mieux conservée du Moyen-Âge malgré les bombardements en 1991, pendant la guerre de Serbie. Il est impératif que vous dédiez une heure de votre temps à vous promener dans ses murailles, et c’est encore mieux au crépuscule, une scène à ne pas râter depuis une des terrasses accrochées aux Murailles. C’est impressionant d’avoir, littéralement, la mer à ses pieds, la vue est extraordinaire. Les eaux cristallines et les dégradés d’orange du couché de soleil forment un étonnant contraste de couleurs.

Slider-Dubrovnik-2_1600x828

Vieux port de Dubrovnik, Croatie

 

Jour 1 – De Dubrovnik à Šipan (11 NM)

Notre voyage commence dans une des régions les plus populaires du pays. Notre première mission est de faire des provisions pour la semaine. Une fois le check-in fait et aprés avoir vérifié que nous avons bien tout à bord, nous pouvons mettre le cap sur Šipan. Après quelques heures de navigation, nous voila à l’ancre dans une de ses criques. Nous devons faire attention où nous jetons l’ancre car il y a des différences de profondeur importantes à cet endroit. On peut être à 5 mètres de la plage et avoir une profondeur de 9 mètres ou alors au milieu de la crique avec 45 mètres de fond. Il est recommandé d’assurer le mouillage sur plusieurs points afin que le bateau ne dérive pas avec le courant.
Sur cette île on trouve le village de Šipanska Luka (à l’ouest de l’île), connu par les locaux pour être le lieu préféré des aristocrates croates, mais nous vous conseillons de rester à Suđurađ où il y a un petit port de pêche qui a beaucoup de charme. On peut y passer la nuit à l’abri du vent.

sipan

Port de pêche de Suđurađ, Croatie

 

Jour 2 – De Sipan à Mljet (16 NM)

Le deuxième jour, après la baignade matinale et un bon déjeuner, nous nous dirigeons vers l’île de Mjlet où on peut trouver un parc naturel.
Notre prochain arrêt se fait dans la crique de Prožurska Luka. Il est préférable d’arriver tôt pour pouvoir s’amarrer à une bouée. Nous en profitons pour faire trempette et manger à bord, tout en profitant de la vue.
Après manger, nous mettons le cap sur Polače, la partie nord de l’île. Elle est a 8NM, on pourra être là bas avant le dîner. C’est un bon endroit pour manger du poisson et des fruits de mer frais dans un des ports pittoresques.

Mljet

Mljet

Jour 3 – De Mljet à Korčula (15NM)

Après un bon diner et du repos, nous nous levons tôt pour visiter le Parc Naturel de Mljet avant de partir pour Korčula. L’entrée du parc coûte 12€. C’est un parc où il est impossible d’accéder avec son propre bateau. Un minibus vient vous chercher et vous dépose à un endroit où vous attend un bateau à moteur qui vous fera faire le tour des coins les plus surprenants du site.
Cet endroit est parfait pour les amoureux de la plongée. Le Parc Naturel de Mljet dispose de deux lacs d’eau salée, vous pourrez plonger dans ses tunnels couverts de coraux rouges. Il existe plusieurs établissements dans lesquels vous pouvez louer l’équipement nécessaire. Il est important d’être bien chaussé car la côte est rocheuse et il n’y a pas de sable.
Après la visite nous voila en direction de Korčula, le bijoux de l’archipel Adriatique. C’est une des villes avec le plus de patrimoine historique, restaurants, musées, boutiques, etc. Les contrastes architectoniques entre le style croate et le caractère slave sont surprenants. Il est important que vous réserviez à l’avance votre place au port car il y a beaucoup de demandes. Si vous préfèrez jeter l’ancre, il faudra faire en fonction du vent Bura, typique de l’Adriatique (vent nord-ouest).

korcula21-1365x768

Korcula, Croatie

Jour 4 – De Korcula à Lastovo (23NM)

Une nouvelle journée et en pleine forme ! Hissez les voiles et cap sur Lastovo. Durant la traversée nous en profitons pour piquer une tête en pleine mer Adriatique. Sur cette île on pourra voir les restes des tunnels qu’utilisaient les allemands pendant la seconde guerre mondiale. Vous pouvez jeter l’ancre dans une de ses criques mais nous vous conseillons d’en profiter pour vous amarrer au port de Zaklopatica, situé dans l’une des plus belles baies de l’île. De plus, c’est le moment idéal pour recharger les stocks d’eau et d’énergies pendant que vous dînez dans un des restaurants du port.

Zaklopatica-bay-on-island-Lastovo-Croatia

Baie de Zaklopatica, Lastovo, Croatie

 

Jour 5 – De Lastovo à Vela Luka (20NM)

Nous sommes partis de Zaklopatica en direction de Vela Luka, la ville la plus à l’ouest de l’île de Korčula et la deuxième plus grande de l’archipel. Ses rues pitorresques sont une grande attraction touristique. Vous trouverez un port et un mouillage sûrs, grâce à sa forme de golfe la ville est protégée des vents éventuels. C’est le bon moment pour visiter Proizd, une petite île située au centre de la baie à 30min en bateau du port. Dans la partie la plus occidentale se trouve une des plus belles plages de la région, déclarée plage de l’année de l’Adriatique croate. Depuis cette île on peut voir Hvar, l’île voisine.

6804113408_812d226d8d_b

La plage de l’année de l’Adriatique croate, Proizd, Croatie

 

Jour 6 – De vela Luka à Hvar

Bonjour ! Notre voyage se termine mais il nous reste du temps pour visiter la fameuse île de Hvar. Il est préférable de réserver en avance un amarrage ou une bouée car ils se font rare en saison. A Hvar vous ferez connaissance avec les gens les plus branchés de l’archipel. Il y a beaucoup de boîtes de nuit et bars dans lesquels vous pourrez fêter votre aventure. Si au contraire vous préférez passer la denière nuit à bord du bateau dans l’intimité, nous vous conseillons de vous amarrer à une bouée dans une des criques situées en face de l’île de Pakleni, car dans le port les gens sont souvent à la recherche d’une fête.

croatia-hvar-aerial-view

Vue du ciel de Hvar, Croatie

 

Jour 7 – De Hvar à Split

Une fois que les plus fêtards ont récupéré de leur nuit, on se lève pour aller visiter la ville. Si vous avez opté pour l’amarrage à une bouée dans une des criques des îles Pakleni, vous pouvez aller jusqu’à la ville en taxi-boat sans problème. Hvar est une ville historique dont la plupart des rues sont piétonnes. C’est le bon moment pour faire des achats, car vous êtes sur l’île de la mode.
Il est temps de retourner au bateau et prendre la direction de notre dernier arrêt, Split, ou nous dormirons et rendrons le bateau le lendemain matin à la première heure.

Split-1365x768

Split, Croatie

 

Nous esperons que notre proposition de voyage vous a plu. Comme toujours, nous attendons vos avis !