Impressions suite à une première location de bateau

Octavi Uyà

Je suis Octavi Uyà, le co-fondateur de Nautal, et je vais vous raconter mes impressions en réalisant la première location de mon bateau.

Tout a commencé avant Nautal, et nous pouvons même dire que Nautal est née de ça. J’étais en train de compter les jours où j’ai navigué l’année dernière et j’en arrivais à 34 jours : un week-end par mois et quelques semaines de temps en temps en été. 34 jours sur 365. Moins de 10% ! Et je considère que je naviguais plutôt souvent et je voyais tout le temps des bateaux qui ne sortaient jamais du port !

Mon bateau engendrait des frais très élevés et je n’avais jamais pensé à le louer. Je ne trouvais pas convaincantes les options qui s’offraient à moi. Je ne voulais pas renoncer à mon bateau, sur ma place de port, et à la possibilité de l’utiliser dès que j’en avais envie, mais je souhaitais un revenu supplémentaire pour me permettre de le maintenir dans un parfait état.

Lorsque nous avons créé Nautal bien évidemment j’y ai mis mon bateau en location en suivant des étapes simples.

Les procédures sont les suivantes : annoncer son bateau sur Nautal et appeler l’assurance pour demander un complément à son assurance actuelle.

Et j’étais prêt à commencer la location de mon voilier sur Nautal.

Après deux semaines, la première location est arrivée, un jeune garçon qui semblait très responsable, qui a loué mon bateau pendant deux jours. Je me suis dis qu’avec cet argent, je pourrais payer la révision du moteur.

Le jour de la location est arrivé et je suis allé chercher le garçon et ses amis à la gare. Ils étaient très sympas et m’ont inspiré confiance. Nous sommes arrivés sur le bateau, je leur ai expliqué comment tout fonctionnait : les batteries, le moteur, manœuvrer la voile, la radio, les emplacements de tous les équipements, etc.

Je leur ai dit qu’il fallait aller à la station essence, parce ce que je devais remplir le réservoir et qu’ils devaient ramener le bateau avec le même niveau d’essence. Cela m’a permis de voir qu’ils savaient amener le bateau à la station et m’a mis à l’aise. Nous avons rempli le réservoir, j’ai vérifié qu’ils avaient les qualifications nécessaires, ils ont signé le contrat, payé la caution et sont partis.

Ca été un moment étrange. Je n’avais jamais vu naviguer mon bateau. Pendant les deux jours qu’ont duré la location, j’étais un peu nerveux. Quand le vent soufflait beaucoup je m’inquiétais pour mon bateau et quand il ne soufflait pas assez, je m’inquiétais qu’ils ne puissent pas bien profiter de la navigation.

Est-ce que tout s’est bien passé pendant la location ?

Ils m’ont appelé le jour de la fin de la location et nous nous sommes rejoins dans l’après-midi. Lorsque je les ai vu j’ai ressenti un très grand soulagement. Je les ai aidé à amarrer et après avoir examiné le bateau et avoir vérifié que tout était dans le même état qu’au départ, je leur ai rendu leur caution et nous nous sommes dit au revoir.

J’avais gagné 450€ en deux jours et ça ne m’avait coûté qu’un peu de nervosité.

Un mois et demi après cette première location, j’ai obtenu les revenus suffisants pour couvrir toutes les dépenses annuelles nécessaires à la maintenance de mon bateau, place de port incluse, et je suis très content d’avoir pris cette décision.

Une chose curieuse, contrairement à ce à quoi je m’attendais : la plupart des locataires que j’ai eu sont des familles avec des enfants qui cherchent une manière originale de passer leurs vacances et qui aiment la mer, comme moi.

Et vous? Êtes-vous prêts à louer votre bateau?